Levée de fonds : a quel moment ? Pour quelles raisons ? Et comment bien se préparer à la réaliser ?

La levée de fonds est une opération particulièrement efficace et surtout avantageuse pour tout entrepreneur qui souhaite lancer une nouvelle activité avec des investissements importants ou développer son entreprise. En effet, consistant à ouvrir le capital d’une entreprise à des actionnaires dans le but de procurer les financements nécessaires à la création ou au développement de l’activité, cet investissement est dépourvu de notion de remboursement du capital emprunté ni d’intérêts liés. Les investisseurs concernés se rémunèrent sur les plus-values réalisées lors de la revente de leurs participations. Et c’est ce qui rend la levée de fonds une approche de financement particulièrement avantageuse surtout qu’elle ne nécessite pas d’apport de garanties personnelles de votre part.

Si vous venez de vous lancer dans l’univers de l’entrepreneuriat et que votre nouvelle activité nécessite des ressources financières importantes, vous pouvez donc envisager de réaliser une levée de fonds. Mais étant un entrepreneur en herbe, vous vous demandez certainement plein de questions et vous n’êtes probablement pas sûr que ce soit le bon moment…Pour répondre à votre question, il faut justement bien analyser la situation de votre entreprise. Car lever des fonds est une tâche fastidieuse qui se révèle souvent très consommatrice en temps. Il est donc important de bien réfléchir et de savoir ou l’on va avant de se lancer dans la recherche d’investisseurs.

Pour vous aider à bien comprendre et mener cette approche de financement, voici quelques informations utiles qui vous aideront à prendre les bonnes décisions.

Lever des fonds oui…Mais à quel moment au juste ?

Pour commencer il y a la phase « pré-création »

Vous pouvez penser au financement de votre entreprise avant même qu’elle ne soit réellement créée. Les options de financement qui se présentent à vous ne se limitent pas forcément au fait de faire appel à des investisseurs. Une fois que vous ayez une idée de business rentable à fort potentiel de croissance et que vous souhaitez réellement réussir, il est tout à fait possible de penser à la collecte de fonds avant même d’avoir créé votre entreprise. Cela est justement possible par exemple grâce aux subventions d’états, la love money, le crowdfunding ou encore les concours d’entrepreneuriat.

Ces méthodes diverses de financement d’une nouvelle activité présente un avantage indéniable qui se résume au fait de ne pas être obligé d’ouvrir le capital de son entreprise à des investisseurs. Vous gardez donc dans ce cas, votre liberté ainsi que le contrôle total sur votre entreprise. Ce qui peut vous aider à la développer en fonction de vos valeurs et objectifs personnels.

Vous pouvez également penser aux concours d’entreprise qui vous offre la chance de vous tester et de tester votre projet devant de vrais professionnels de l’entrepreneuriat (entrepreneurs expérimentés, investisseurs étrangers etc…). Cela vous permet de vous entrainer à pitcher et de voir en direct la réaction des spectateurs ou clients potentiels face à votre projet (en plus de pouvoir éventuellement gagner un montant conséquent pour financer votre projet).

Lever des fonds une fois passé à la phase création de l’entreprise

Une fois que vous décidez de passer à la création réelle de votre entreprise, il vous est tout à fait possible de lever des fonds en vue de développer votre projet plus rapidement que prévu et soutenir son éventuelle évolution sur le long terme. C’est d’ailleurs le but du capital-risque ou capital amorçage qui intervient pendant cette phase :

  • Les capital-risqueurs investissent dans des jeunes entreprises ou des entreprises innovantes qui sont en phase de création avec un fort potentiel de croissance.
  • Le capital amorçage est un apport en capital qui intervient pendant la phase de création d’entreprise, voire même un peu avant. Ces fonds servent à couvrir les frais liés à la mise en place du projet. Il permet par exemple de mettre au point un prototype et de le tester.

Remarque importante : faites très attention, ne pensez pas automatiquement à la levée de fonds une fois que vous créez votre projet. Faire ce pas trop tôt ou d’une manière « prématurée » peut avoir de lourdes conséquences sur votre entreprise, c’est pourquoi vous devez prendre la décision au bon moment. En effet, en choisissant de lever des fonds lors de la phase de création d’entreprise, vous n’avez probablement pas eu le temps d’adapter votre projet au marché !

Sachez qu’il n’est pas rare de voir des entrepreneurs se « planter » au début de leur projet, pour finalement réadapter celui-ci en fonction de la demande. Dès lors, les investisseurs peuvent ne pas vouloir investir sur vous dans la mesure où vous n’avez pas fait vos preuves (ou un minimum). Vous risquez donc de chercher à lever des fonds inutilement. Posez-vous la bonne question pour optimiser votre démarche : Ai-je fait suffisamment mes preuves ?  

Parfois, en collectant des fonds dès le début et en ayant des ressources financières abondantes, vous risquez d’investir plus d’argent que prévu, et ce, inutilement puisque vous n’avez pas encore découvert le plein potentiel de votre offre. Cependant,sans levée de fonds, vous pouvez tester le marché avec le peu d’argent que vous avez, puis une fois que celui-ci semble viable vous pouvez commencer à réfléchir au développement via la levée de fonds.

Lever des fonds une fois que le projet commence à évoluer c’est à dire en phase de développement

Une fois que vous dépassez la phase délicate du lancement de votre entreprise et que votre société semble évoluer vers la bonne direction, vous allez avoir besoin de vous développer et d’attaquer de nouveaux axes, et donc potentiellement avoir besoin de fonds. Pour cela, faire une levée de fonds peut s’avérer nécessaire, par exemple pour financer la création d’un nouveau produit ou encore l’extension de votre concept à l’international.

Pour cette phase de croissance, qui est très importante pour l’entreprise, il est possible d’envisager par exemple le capital-développement qui sert à financer des entreprises qui ont déjà fait « leurs preuves » et qui ont un très fort potentiel de croissance. A ce stade de l’aventure entrepreneurial, la structure de l’entreprise est beaucoup plus stable que lors de la phase de création, et le seuil de rentabilité est souvent déjà atteint. De ce fait,  investir dans cette phase de développement va être moins risqué pour l’investisseur qui possède une certaine lisibilité sur le marché, la traction de l’entreprise et le track record du management.

En gros, il est possible de lever des fonds n’importe quand, il faut juste choisir le moment opportun pour SON entreprise !

En fin de compte, la levée de fonds est possible n’importe quand : vous pouvez exprimer un besoin de trésorerie à n’importe quel stade de vie de votre entreprise ! Le plus important est de bien évaluer ses besoins, d’identifier ses objectifs futurs et ses éventuels axes de développement. Il est toutefois vrai que les sociétés de capital investissement ne fassent pas d’apport en capital si vous n’êtes pas en phase de création (capital-risque) ou de développement (capital-développement). Mais vous avez tout de même la possibilité  de lever des montants plus faibles via des Business Angels par exemple (entre 10 000€ et 1 000 000 généralement).

Plus encore, il vous est possible de lever des fonds à n’importe quel moment via des plateformes de crowdfunding qui vous offriront l’avantage de pouvoir tester votre marché sans prendre de risque. En effet, le lancement de ces campagnes est généralement gratuit et vous ne payez une commission que lorsque vous atteignez votre objectif de financement. Cette approche a justement aidé de nombreux entrepreneurs qui ont réalisé que la demande n’était pas présente et qu’il fallait revoir leur concept. Et elle également permis à certains de voir leur financement dépasser les 200% de l’objectif espéré, et leur offrir la preuve que leur concept était attractif.

Avant d’envisager une levée de fonds, identifiez les vraies raisons en vous posant ces quatre questions

Comme vous l’avez pu constater, vous avez la possibilité de faire une levée de fonds à n’importe quel stade du processus de création de votre entreprise Ce qu’il faut plutôt savoir c’est si vous allez entreprendre cette démarche de financement pour les bonnes raisons, si vous avez pris cette décision après une mure réflexion et si vous avez réellement pensé à tout ! Ainsi, pour vous aider à confirmer la validité de votre décision n’hésitez pas à vous poser ces 4 questions principales.

1- Est-ce réellement nécessaire ?

En général, l’entrepreneur envisage de réaliser une opération de levée de fonds lorsqu’il tente de développer son entreprise ou de lancer une nouvelle activité nécessitant d’investir dans un premier temps des fonds qu’il n’a pas. C’est vrai qu’il s’agit d’une solution efficace, mais dans un premier temps,  le meilleur financement reste souvent (mais pas toujours) l’autofinancement : soit grâce à vos fonds personnels, le love money ou encore grâce à vos clients.

Toutefois, ce mode de financement peut parfois être un mauvais choix car il ne marche pas nécessairement avec tous les projets. Parfois, l’entrepreneur peut se retrouver dans une situation qui l’oblige à avancer assez vite, et conquérir rapidement des parts de marché ou encore atteindre une taille critique. Pour ce faire, il sera dans l’obligation de recruter des salariés, d’investir en marketing, en R&D….etc. Du coup, il faudra trouver des fonds pour s’entourer des gens compétents, pouvoir les payer et faire évoluer son activité.

Néanmoins, si vous vous trouvez dans une situation pareille, posez-vous ces questions suivantes :
  • Ai-je vraiment besoin de ces fonds ?
  • Pourquoi ou dans quel but ?
  • Ne puis-je pas me financer autrement ? Est-ce la meilleure solution ?

2- Est-ce le bon moment pour le faire ?

Une fois persuadé que votre projet présente un réel besoin d’investissement et un coup de pouce financier pour se développer, vous pouvez ainsi envisager une levée de fonds.  Mais encore faut-il savoir si c’est le bon moment ou s’il faut attendre encore. En effet, il ne suffit pas d’avoir un besoin de financement pour en trouver un. Une levée de fonds demande une certaine préparation et une maîtrise des variables de son projet.  Et la plupart des investisseurs recommandent aux entrepreneurs de ne lever des fonds que lorsqu’ils se disent prêts à 100%.

Une chose est sure : une entreprise ne peut prétendre être prêtequelorsqu’elle connaît parfaitement son marché ! Les investisseurs donneront leurs fonds à une entreprise qui maitrise l’environnement dans lequel elle évolue, pas une autre qui commence à peine à découvrir ses modes opératoires ! Il faudra donc connaitre l’étendue de votre marché, les tendances de votre clientèle, le positionnement de votre entreprise face à vos concurrents, les habitudes d’achats…etc. A ce sens, envisagez de faire une bonne étude du marché, pour pouvoir collecter ces informations importantes.

Il y a un autre élément important dans le choix des investisseurs, qui est souvent négligé par les entrepreneurs : il s’agit de l’équipe. Les investisseurs préfèrent financer une équipe complémentaire, soudée, qui a les bonnes compétences, qui est capable de pivoter si nécessaire et de s’adapter plutôt qu’un super projet à fort potentiel de croissance géré par une équipe moyenne.

3- Combien me faut-il ? (soyez vigilant face à cette question)

Cette question est cruciale et elle devrait représenter l’essence même de l’opération de levée de fonds. Pourtant, certains entrepreneurs s’engagent dans cette démarche sans savoir combien d’argents il leur faut, ou être cabales de justifier ce qu’ils feront avec l’argent levé. Il s’agit d’une faute professionnelle grave que vous devez absolument éviter ! C’est une faute que les investisseurs ne pardonnent pas. Vous levez des fonds pour financer le développement de votre entreprise ou lancer un nouveau produit. Ce qui implique que vous devez savoir exactement comment seront dépensés les fonds levés et dans quel but.

4- Auprès de qui faire une levée de fonds ?

Maintenant que vous connaissez le montant de l’investissement dont vous avez besoin pour réaliser votre projet dans des conditions favorables ou optimales, vous vous approchez du moment le plus important d’une levée de fonds.  Il n’est pas rare qu’un projet soit rejeté par un fonds, mais qu’un autre fonds décide d’investir dans ce projet. Chaque fonds a en effet ses propres critères. Il vous faut donc sélectionner avec la plus grande attention les fonds que vous visez pour maximiser les chances de réussite de votre démarche de financement !

Comment faire pour bien se préparer à lever des fonds ?

La levée de fonds peut être assimilée à un match de foot : tout se joue sur la préparation ! Pour cette raison vous devez mettre toutes les chances de votre côté et  vous préparer à bien mener la votre en suivant ces conseils.

Rédigez un business plan de qualité ou revoyez l’ancien pour l’améliorer

Le business plan est un document d’une grande importance qui vous aidera  à mieux travailler votre projet et à structurer vos idées. Il est vrai que certains entrepreneurs prennent encore le risque de se lancer sans prendre le temps de rédiger leur business plan. Ceci est évidemment possible, mais la levée de fonds est ce moment dans la vie d’une entreprise où la rédaction d’un business plan devient une obligation. Il faut savoir qu’il n’existe pas de levée de fonds sans business plan.

Par contre, si vous faites partie des entrepreneurs qui ont déjà rédigé leur business plan, pensez à le revoir ! L’expérience montre justement que lors d’une levée de fonds la première version du business plan d’un entrepreneur est différente de celle qu’il présente aux investisseurs. En fait, que ça soit votre premier business plan ou votre énième version, il faudra que votre plan d’affaires apporte des réponses claires aux questions que se posent vos investisseurs. A ce stade, vous aurez également l’occasion de revoir la cohérence de votre projet.

Ne négligez surtout pas votre executive summary, il sera la vitrine de votre projet

Un conseil d’experts : rédigez votre executive summary en dernier ! Mais paradoxalement, cette partie sera la première chose que demanderont vos investisseurs. En français, l’executive summary signifie « résumé pour des dirigeants ». C’est sur la base de ce résumé que les investisseurs ou vos banquiers décideront d’aller plus loin dans l’analyse de votre projet ou passer à coté.

Il est donc capital de rédiger ce résumé avec le plus grand soin. N’oubliez surtout pas que son objectif n’est pas de résumer tout votre business plan en 2 ou 3 pages, mais plutôt de vendre votre projet. Ce que les investisseurs cherchent dans un executive summary c’est le potentiel de développement, le caractère innovant du projet, etc. C’est pour cela qu’il faudra mettre l’accent sur tous les éléments clés de votre projet. 

Préparez bien votre pitch pour maximiser les chances d’acceptation de votre dossier

Suite au temps d’attention très limité des investisseurs qui reçoivent des centaines de demandes par jour, vous serez invité à présenter votre projets en 5 à 10 minutes : c’est ce qu’on appel l’elevator pitch.  Ici faites très attention : lorsque vous préparez votre elevator pitch, gardez en tête que l’objectif de cette courte présentation reste de décrocher un rendez-vous. Un bon elevator pitch devra donc contenir toutes les informations nécessaires, sans un mot de trop. Pour impressionner les investisseurs, faites preuve d’un esprit de synthèse !

Sélectionnez soigneusement les fonds d’investissement

La levée de fonds peut se résumer à mariage entre l’entrepreneur et l’investisseur. Il s’agit d’une union qui aura des répercussions décisives et importantes sur le long terme. L’entrepreneur doit donc choisir son investisseur avec le plus grand soin ! Un projet peut ne pas intéresser tel fonds mais attirer toute l’attention de l’autre fonds. Prenez le temps de vous informer sur les priorités d’investissement des fonds que vous comptez approcher. Le parcours de la levée de fonds peut être long et pénible. C’est pourquoi il faut faire preuve d’une organisation impeccable pour gagner le maximum de temps !

Pensez à préparer votre équipe, elle joue un rôle très important dans la réussite de cette démarche

Vous devez savoir que le choix de l’équipe porteuse du projet est d’autant plus important que le projet de création ! En effet, certains investisseurs préfèrent investir dans une équipe qui leur inspire confiance que dans un projet innovant qui a de remarquables chances de croissance. Avant de vous lancer dans une campagne de levée de fonds, prenez donc le temps de revoir votre équipe. Les hommes qui chantent à l’unisson valent mieux que le meilleur business plan d’un projet innovant. N’hésitez pas à mettre en avant votre équipe dans votre business plan : montrez son expertise, soulignez ses compétences, sa complémentarité et sa détermination à se battre pour que le projet réussisse.

levée de fonds
17 août 2020

0 réponses sur "Levée de fonds : a quel moment ? Pour quelles raisons ? Et comment bien se préparer à la réaliser ?"

Laisser un message

Notre mission est d’accompagner les entrepreneurs dans leurs arbitrages stratégiques en  mettant à disposition des connaissances fiables, opérationnelles et de haute qualité sur tous les thèmes touchant au développement et pilotage de leur projet d’entreprise.

LEADER.S est un véritable programme d’accompagnement accessible 24h/24 et 7j/7. Vous apprendrez toutes les étapes de votre projet, de sa conception à son lancement et plus encore. Vous comprendrez tous les indispensables dans un discours vrai, sans fioriture, teinté de pragmatisme, de succès entrepreneuriaux mais aussi d’échecs.

Propulsé © par Band of Brothers
X