Trouver « LA bonne idée » business : les 7 idées reçues

Trouver la bonne idée qui assurera la réussite de son business et créera la différence, est l’une des étapes les plus délicates lorsque l’on se lance dans l’entrepreneuriat. Certains vous diront que c’est possible de trouver une idée à potentiel qui vous ressemble, tandis que d’autres vous diront de ne même pas envisager de la trouver en vue d’esquiver des galères et des coups interminables.

Cependant, même si une idée semble mauvaise au début ou un peu « naze », elle pourrait s’améliorer et créer de la valeur, si vous perfectionnez le champ de son exploitation et les axes de son développement. Et pour ça, il va falloir faire travailler ses méninges, persévérer et faire preuve d’un vrai leader affranchi qui veut réussir ! Mais d’un autre côté, une idée qui a l’air fantastique pourrait ne pas tenir au fil du temps…

La question qui se pose ici…

Comment dénouer tout ce bordel de bonnes ou mauvaises idées ? Eh bien, ce qu’il faut d’abord retenir c’est que la bonne idée originale qui tombe du ciel et que personne n’a eue avant est un mythe ! Et bien qu’il n’y ait aucun moyen de savoir si une idée d’entreprise sera un énorme succès, il existe des moyens d’aider à améliorer les chances qu’elle le devienne. Or, de nombreuses idées reçues circulent et peuvent parfois induire les créateurs en erreur. Voici quelques informations et conseils révélateurs à propos du sujet. Inspirez-vous !

1 ère idée reçue : « Je dois trouver l’idée du siècle »

La première idée reçue qui bloque certains jeunes créateurs et les tétanise est le fait qu’il est indispensable d’avoir une idée exceptionnelle ou « révolutionnaire » pour réussir sa création d’entreprise. Autrement dit, on leur fait croire qu’il faudrait obligatoirement inventer le Google ou le Facebook de demain pour réussir à lancer une entreprise, la développer et la pérenniser sur le long terme.

nn

Eh bien non ! Pour réussir, il n’est pas nécessaire d’avoir l’idée du siècle. Il suffit d’avoir la bonne idée au bon moment. La création d’une entreprise peut naître d’une idée tout à fait basique mais qui répond aux besoins de la demande actuelle. Et par conséquent, elle rencontrera le succès en un  temps très bref. En effet, de petites activités peuvent très bien s’imposer pour peu qu’elles trouvent un marché et qu’elles apportent une valeur ajoutée. C’est la capacité de votre idée à s’adapter à une demande assez évolutive qui garantira sa réussite, plutôt que son « originalité » dès le départ.  

2 ème idée reçue : « Il suffit d’une idée géniale pour réussir »

Deuxième idée reçue : le critère le plus important qui garantit automatiquement la réussite d’une idée est son aspect « innovant, révolutionnaire ». Autrement dit, certains postulent qu’avoir la bonne idée qui sort de l’ordinaire suffit pour faire de son business l’affaire du siècle. Par contre, ceci n’est pas du tout vrai. Il est vrai qu’avoir une idée originale et novatrice peut susciter, dans un premier temps, l’intérêt des clients postmodernes qui sont très réactifs et cherchent toujours les nouveautés. Mais cette originalité et cet effet « surprise » recherchés par tant de personnes n’est pas pour autant gage de réussite.

jjh

Il faut surtout veiller à répondre à un besoin insatisfait ou traiter un problème du quotidien qui reste insolvable. De nombreuses entreprises ont échoué malgré un concept plus que novateur et une idée de départ assez révolutionnaire à première vue.L’essentiel donc est de vérifier qu’il existe réellement un marché pour votre idée d’entreprise et le succès réside aussi dans votre manière de mener à bien votre projet. Soyez engagé, assidu, prenez des risques, saisissez les bonnes opportunités et ayez confiance en vous et au potentiel de votre idée de création.

3 ème idée reçue : « Je suis le premier à avoir cette idée »

Je suis le premier à penser à cette idée, je suis le premier à créer ce concept, je suis le premier à avoir la bonne idée de créer ce concept, je suis le premier à traiter cette problématique, ce service, cette « invention »…sont souvent les phrases qui viennent à l’esprit de l’entrepreneur qui vient de se lancer dans l’univers de l’entrepreneuriat et qui croit que son idée de création est unique en son genre. Or, en réalité il n’est souvent pas le cas, rappelez-vous que la même idée naît souvent au même moment à deux endroits dans le monde. Il se peut que votre idée ait été traitée par un entrepreneur qui l’a déjà abandonnée car elle s’avérait inadaptée au marché, ou n’avait pas réellement un potentiel de développement.

bjhbj

Ce qu’il faut retenir, c’est que la réussite d’une entreprise ne dépend d’ailleurs pas de la jeunesse du concept ou du fait que le créateur ait eu l’idée en tout premier. La bonne gestion de l’entreprise crée, l’optimisation des ressources engagées et l’implication des membres concernés sont les vrais facteurs de réussite qui mettront cette même entreprise sur les bons rails. Pensez à bien maîtriser ses facteurs et soyez le dernier à expérimenter un concept plutôt que le premier à échouer. « Focus on the right target » comme on le dit !

4 ème idée reçue : « Toutes les bonnes idées ont déjà été trouvées »

De nos jours, la technologie est omniprésente dans tous nos lieux de vie courants. Au bureau comme à la maison, nous sommes entourés d’écrans que ce soit celui d’un ordinateur, d’une télévision ou d’un Smartphone. Tous nos objets sont connectés et la technologie évolue dans tous les sens pour nous accompagner partout. Cet aspect ultra-révolutionnaire et aussi rapide de l’environnement au sein duquel nous évoluons a poussé les entrepreneurs à innover et à creuser toujours plus loin pour plaire à des consommateurs de plus en plus éveillés, actifs et à la fois réactifs.

Ce qu’on voit aujourd’hui a autrefois été déclaré « introuvable ou inconcevable » parce qu’on croyait que les inventions déjà découvertes allaient assurer leur viabilité au fil du temps. Et pourtant ça n’a pas été le cas ! A titre d’exemple : n’a-t-on pas cru que le lecteur CD était une innovation qui allait vivre une longue vie ? Ceci était avant que le lecteur mp3 ne le remplace et que celui-ci soit aussi remplacé par les Smartphones et cela en un laps de temps très court !

Libérez votre imagination et votre créativité…

Certes, trouver des nouveautés, des idées innovantes et des concepts différents et novateurs peut s’avérer être un véritable challenge. Mais pour être un entrepreneur réussi et stimuler sa créativité et sa fibre entrepreneuriale, il faut être méthodique, intelligent et surtout clairvoyant. Comment ?

Eh bien, en cherchant à identifier les secteurs où il reste tout à fait possible d’inventer et d’innover. Ne vous limitez pas aux concepts et aux idées clés : vous pouvez innover en apportant un nouveau moyen d’utilisation, une technologie plus appropriée à l’exploitation du bien ou du service en question, une adaptation en termes de canal de ventes ou une fusion entre deux biens ou services complémentaires qui peuvent être satisfaits en optant pour une offre mieux recherchée et affinée…etc.

En gros, laissez libre court à votre imagination et à vos talents de créateur de valeur, des secteurs qui paraissent « bouchés » aujourd’hui peuvent tout à fait livrer des innovations et rendre possible le développement de concepts entièrement novateurs.

5 ème idée reçue : « il faut croire les autres, s’ils  pensent que ce n’est pas la bonne idée »

Admettons-le, l’avis des autres influence souvent notre perception, notre manière de voir les choses et notre logique d’appréhension et ceci est valable également dans le monde de l’entrepreneuriat. En effet, pour certains porteurs d’idées, ils concluent la validité de leur concept et le potentiel de son exploitation en gagnant l’approbation des autres qui, selon eux, confirmera la validité de leur démarche et la fiabilité de leur choix ou décision. Or, nous devons retenir une chose, la conviction que nous devons d’abord améliorer qui nous sommes et ressembler aux autres pour être dignes de leur acceptation est erronée !

Réfléchissez bien….

Si tout le monde pense qu’une idée d’entreprise ou qu’un concept n’est pas destiné au succès, ça ne veut pas forcément dire que cela est vrai. Pensez par exemple à Gandhi, Martin Luther King, et John F Kennedy, malgré la popularité qu’ils avaient et leurs plus nobles efforts, même eux ont été rejetés par beaucoup. Plus encore, même Mark Zuckerberg, en développant l’idée de ce qui deviendra Facebook, a connu le refus de nombreuses personnes autour de lui qui se sont moqués de l’idée. Aujourd’hui, Facebook compte parmi les plus grandes valorisations boursières de l’Histoire.

jjjj

Oui, prenez l’avis des autres, pesez le pour et le contre, vérifiez le potentiel de votre idée, mais ne laissez personne juger votre capacité à faire réussir votre idée de création ! Persévérez, soyez engagé et créez les bonnes opportunités, c’est comme ça que vous saurez le vrai potentiel de votre concept !

6 ème idée reçue : « Mon concept doit être parfait dès le départ »

Il existe une règle très importante en business : une idée est par nature abstraite comme toutes celles que vous aurez initialement, elle n’a pas besoin d’être parfaite. Bien au contraire, partir d’une idée imparfaite vous permettra d’évoluer, d’apprendre de nouveaux acquis et d’affiner vos axes de développement. Vous saurez ainsi vérifier son potentiel et la faire mûrir pour qu’elle atteigne son apogée au fil du temps. Gardez ceci en tête, il ne faut jamais rester sur son idée initiale, il faut plutôt la compléter et la perfectionner de façon à ce qu’elle se précise avec votre avancement.

jj

Allez vers vos proches et collègues et collectez leurs premiers retours : ils vous donneront leur point de vue sous plusieurs angles, avec différentes perceptions. Mais, la confrontation au marché reste le meilleur moyen de se rendre compte des améliorations possibles de votre concept. Alors n’ayez pas peur de vous lancer dans le grand bain !

7 ème idée reçue : « On va me piquer mon idée »

Lorsque vous vous lancez nouvellement dans l’aventure entrepreneuriale, vous avez tendance à croire que tout le monde veut piquer votre idée « géniale », comme s’il est aussi évident de prendre une telle décision. Figurez-vous qu’un entrepreneur qui cherche le succès ne se lance jamais dans le même secteur qu’un autre créateur qui serait déjà plus avancé que lui sur le projet. En effet, il faut déjà être impliqué dans le concept, et maîtriser ses axes de développement pour en faire un projet réussi, si non à quoi bon ? C’est donc votre enthousiasme ou votre exaltation qui vous pousse à croire certaines choses…

Pour conclure…

Dans tous les cas, ce que vous devez retenir c’est que pour optimiser les chances de réussite de votre projet et l’améliorer rapidement vous devez le confronter au marché : tester votre idée d’entreprise et la comparer à la réalité est une phase cruciale pour assurer la viabilité de son projet. Cette confrontation vous aidera à voir plus clair, à analyser le vrai potentiel de votre idée et à affiner le contenu de votre offre. Vous aurez également la chance d’améliorer votre « pitch » de présentation et vous pourrez petit à petit perfectionner votre argumentaire.

N’oubliez pas que vous n’êtes pas le seul à observer les possibilités de business dans votre environnement. Concentrez-vous plutôt sur les actions correctives et les améliorations que vous pouvez apporter à votre offre éventuelle en vue de satisfaire le besoin de votre cible. Soyez efficace, prévoyez vos pas et si quelqu’un « pique » votre idée, c’est que vous avez peut-être mis trop de temps à démarrer. Alors, si vous avez trouvé la bonne idée, préparez-vous bien, prenez les bonnes décisions et lancez-vous !

Trouver la bonne idée

trouver la bonne idée trouver la bonne idée trouver la bonne idée trouver la bonne idée trouver la bonne idée

15 décembre 2020

0 réponses sur "Trouver « LA bonne idée » business : les 7 idées reçues"

Laisser un message

Notre mission est d’accompagner les entrepreneurs dans leurs arbitrages stratégiques en  mettant à disposition des connaissances fiables, opérationnelles et de haute qualité sur tous les thèmes touchant au développement et pilotage de leur projet d’entreprise.

LEADER.S est la plateforme d’apprentissage de Band Of Brothers. LEADER.S est un programme d’accompagnement accessible 24h/24 et 7j/7. Vous apprendrez toutes les étapes de votre projet, de sa conception à son lancement et plus encore. Vous comprendrez tous les indispensables dans un discours vrai, sans fioriture, teinté de pragmatisme, de succès entrepreneuriaux mais aussi d’échecs.

 

Propulsé © par Band of Brothers
X