Son idée business, arrêter de la cacher OUI. Mais avec qui la partager et comment la protéger ?

Vous venez d’avoir l’idée business du siècle et vous avez enfin trouvé la bonne piste pour vous lancer et lancer votre projet entrepreneurial ? C’est une très bonne nouvelle, mais là vous vous sentez probablement perdu et vous vous posez certainement pas mal de questions : faut-il cacher mon idée ou au contraire en parler autour de moi ? Si je dois parler de mon idée de business, il faut être intelligent et savoir à qui l’exposer…Comment pourrais-je savoir avec qui la partager ? Qui sont les bonnes personnes qui m’aideront à l’améliorer plutôt que de me la voler ? Est-il possible de protéger mon idée de création qui est le fruit d’un long processus de réflexion ?…etc.

Toutes ces questions sont très importantes, car elles vous éclaireront sur la démarche future que vous devriez adopter avant de vous lancer ! Il serait donc intéressant de trouver les bonnes réponses, et pour vous y faire lisez cet article.

Avant de présenter les réponses à ces questions…

Il faut reconnaître que beaucoup d’entrepreneurs éprouvent une certaine peur d’exposer leur idée business et de la partager même avec leur entourage. Cela peut être parfaitement logique et normal, car la principale raison qui les pousse à ne pas la dévoiler est qu’ils ont peur que quelqu’un de mal intentionné et avec davantage de moyens qu’eux ne leur vole cette idée. Toutefois, cette raison avancée peut en réalité cacher deux autres motifs de dissimulation :

  • Ils estiment qu’ils n’ont pas besoin de retours et d’avis sur leur produit car ils connaissent déjà intuitivement les besoins et les attentes de leur marché. C’est souvent le cas des entrepreneurs en herbe qui, très emportés par leur idée et aveuglés par l’euphorie de l’instant, n’arrivent pas à être rationnels et à prendre les bonnes décisions.
  • Ils ont peur des retours que l’on pourrait leur faire sur leur produit car ils pensent que cela remettrait en cause tout leur travail ou les découragera à se lancer. Surtout lorsque les remarques proviennent d’une personne proche,  qui sous-estime le potentiel de l’idée et doute de leurs capacités et leurs chances de réussir. Il faut dire que ce n’est pas forcement encourageant de vivre une telle expérience surtout lorsqu’on fourni beaucoup de temps et d’efforts à trouver un concept de création ou une idée de business rentable.
Or, en décortiquant mieux ces deux motifs…

Vous allez vous apercevoir qu’ils sont très souvent infondés pour ne pas dire absurdes ! Dissimuler une idée business est généralement une prise de risque bien plus importante que de communiquer dessus ! En effet, vous pouvez trouver une idée géniale et révolutionnaire et vous lancer dedans puis vous rendre compte que personne ne veut de votre produit, que ce soit les clients potentiels, ou bien votre banquier ou les investisseurs. Ce qui posera un vrai problème par la suite !

Par contre, si vous en aviez parlé autour de vous…

Vous vous en seriez rapidement rendu compte et n’auriez pas perdu ni de temps ni d’argent. Les retours positifs, et même négatifs ne feront que vous aider à avoir plus de visibilité sur la situation actuelle. Soit qu’ils vous confirment la viabilité et le potentiel de votre idée/produit, soit qu’ils vous apportent des éléments de réponse pour améliorer ses aspects et le perfectionner avant de le commercialiser.

Sachez que le simple fait de parler de votre idée à votre entourage ou même des inconnus peut donc s’avérer très bénéfique pour votre projet. En exposant votre idée entrepreneuriale, vous gagnerez du temps, vous affinez votre projet et vous identifiez ses faiblesses ou ses oublis. Discuter de votre start-up ou de votre idée vous permet également de se poser les bonnes questions et ainsi de chercher les réponses adaptées. Vous pouvez même remarquer que les entrepreneurs qui réussissent le mieux sont justement les plus ouverts. Ceux qui ont engrangé le plus de retours et qui, par conséquence, sont partis plus vite dans la bonne direction.

Ne soyez donc pas parano sur la confidentialité de votre concept de création ou votre produit « révolutionnaire » car si vous comptez vous lancer, il ne faut jamais rester isolé dans son idée de création d’entreprise, il faut la partager avec les bonnes personnes, bien sûr, et de manière intelligente. Mais gardez en tête qu’obtenir des retours et confronter votre projet est primordial pour sa réussite ! 

Si vous avez toujours des doutes, sachez que ce n’est pas uniquement votre idée business qui fera votre réussite !

Une fois qu’ils décident de se lancer, certains entrepreneurs préfèrent cacher leur idée de peur qu’on la leur vole ou qu’elle soit réutilisée et améliorée par un autre créateur qui en tirera profit pour développer son business. En fait, ces derniers adoptent cette attitude, car ils croient que tout le succès de leur entreprise dépend principalement de cette idée. Et cette croyance est bien entendu fausse !

Aussi géniale et porteuse de valeur soit-elle sur le papier, une idée n’est qu’une idée ! L’idée à l’origine d’un projet est certainement importante et c’est la première phase de démarrage du processus de création. Mais elle ne représente qu’une infime partie de sa réussite ! De nombreux autres facteurs comme : le business model, la connaissance du marché et de la concurrence, l’engagement de l’entrepreneur, ses compétences humaines et managériales et surtout l’équipequi va développer le projet sont beaucoup plus importants dans la réussite d’une entreprise que l’idée de base.

Éliminez donc cette fausse croyance

Et identifiez les facteurs qui vous aideront à transformer toutes vos idées en de vrais projets à potentiel. La volonté, l’esprit d’initiative, le passage à l’action, la prise de risque, la persévérance et l’engagement font justement partie de ces facteurs qui conditionnent la réussite d’un projet et c’est eux qui valorisent l’idée !

De plus, sachez que le simple fait de partager son idée, lui offre déjà une chance de prendre vie, de se concrétiser, de s’affiner et d’atteindre la réussite plus rapidement ! Tout le monde a des capacités créatives et peut trouver de bonnes idées de business et les imaginer sur le papier. Mais dans de nombreux cas, les gens qui trouvent des idées de nouveaux produits n’en font rien ! Ils ne préfèrent pas se lancer et n’ont pas suffisamment confiance en eux pour prendre le risque et passer à l’action. L’idée seule ne pourra donc jamais garantir la réussite de votre projet et il ne sert à rien d’avoir peur de la partager !

Je dois donc parler de mon idée, d’accord, mais à qui ?

Oui, il est important de communiquer sur son idée, de dévoiler son potentiel et d’identifier les réactions et les premiers retours qui seront d’une grande aide pour la développer et améliorer son efficacité. Mais, il ne faut pas non plus le faire n’importe comment et avec n’importe qui !

 1- Les clients, ils sont les premiers concernés par votre idée

Quand on se lance dans la création d’une entreprise, il est primordial d’avoir des retours sur son idée, si non à quoi bon se lancer dans le vide et perdre son temps, son énergie et surtout ses ressources. C’est vrai qu’il n’est pas évident de savoir exactement ce qu’attend un marché ou si son idée répond à ses attentes. Dans ce sens, ce sont les potentiels clients, premiers concernés par votre projet, qui peuvent vous aider à identifier le potentiel de votre idée et à estimer son adéquation aux besoins réels. En effet, selon leur expérience de consommation, ils pourront apporter des critiques à votre projet, vous dire s’ils seraient prêts à payer pour votre produit, sous quelles conditions,…etc.

Le fait d’échanger avec ses potentiels clients offre de nombreux avantages. Cette étape sert non seulement à tester le produit, mais peut être l’occasion de faire signer des précommandes ce qui permet de lever des fonds plus rapidement. Ainsi, si vous avez déjà une idée de votre cible, la meilleure chose à faire pour tester votre idée serait d’aller leur parler directement. C’est en confrontant votre idée avec vos futurs clients que vous pourrez confirmer le potentiel de celle-ci.

Et ce qui serait réellement intéressant, c’est qu’au lieu de vous contenter de parler de l’idée, vous pouvez penser à faire pré-tester votre produit/service à des clients potentiels avant de le commercialiser véritablement. Les retours que vous aurez seront alors bien plus pertinents et utiles. L’important ensuite est d’accepter les critiques, de prendre en compte les avis des personnes concernées pour adapter votre projet à votre marché. Vos chances de réussir votre lancement seront par la suite décuplées !

2- Les investisseurs et les leveurs de fonds

Sachez qu’il est très important de faire un bon travail de communication autour de votre idée, mieux vous la faites connaître et vous la présentez aux bonnes personnes, plus vous ouvrirez des portes et vous créerez des opportunités. En effet, n’hésitez pas à parler aux investisseurs et aux leveurs de fonds ce sont des acteurs qui apporteront une vraie aide et soutient au fil de l’évolution de votre projet. A titre d’exemple, un investisseur à qui vous avez déjà pitché votre idée sera davantage enclin à lire votre business plan et à s’intéresser à votre projet quand viendra le moment de lever des fonds ! Et ceci vous fera gagner du temps et de l’énergie.

Ainsi, dès le premier tour de table envisagé, pensez de vous rapprocher d’investisseurs qui connaissent bien le sujet de votre start-up ou de votre secteur d’activité. Leur expertise et leurs connaissances vous seront également d’une grande aide. En gros, sachez qu’il est très important de constituer un noyau de base, au sein de votre écosystème, avec la présence d’une bonne équipe et un actionnariat connaisseur. Pour plus de précision, évitez d’ouvrir votre capital à un business Angel complètement étranger à votre secteur.

En fin de compte, soyez rationnelle et aillez une démarche intelligente, ce n’est pas valorisant de parler à un grand nombre d’investisseurs alors que votre start-up n’a encore rien sorti, mais ne faut pas rester dans votre petit coin non plus. L’échange est toujours productif.

3- Les entrepreneurs et les professionnels du domaine, car ils connaissent bien le marché  

Il est également bénéfique de parler de votre projet à d’autres entrepreneurs qui sont dans le même secteur d’activité ou qui ont déjà une expérience dans la commercialisation d’une offre qui ressemble à la votre. Soyez intelligent : au lieu de les voir comme des concurrents, pensez qu’ils ont rencontré les mêmes obstacles que vous et pourront vous éviter certaines erreurs et vous orienter vers les bonnes pistes. En plus de cela, ils connaissent votre secteur et son marché, leurs conseils peuvent donc être plus pertinents que de simples théories irréelles. Sachez que l’une des plus grandes causes d’échecs entrepreneurials, est le mauvais entourage. Il faut donc s’entourer des personnes qui aspirent aux mêmes buts !

D’une manière générale, le fait de parler de votre idée et de communiquer sur les spécificités de votre offre vous permet de créer un réseau qui pourra vous être utile dans toute votre aventure entrepreneuriale et vous pourrez même dénicher votre équipe de fondateurs. En gros, parler de votre idée à ces acteurs vous permettra d’avoir un véritable échange constructif !

De plus, ce type d’échanges vous force également à pitcher votre projet et c’est un exercice dans lequel vous devrez exceller pour convaincre vos clients, fournisseurs et partenaires une fois votre entreprise lancée ! N’hésitez pas donc à participer aux événements dédiés aux start-ups et aux différents concours. Ils sont intéressants. Il y a beaucoup à gagner de l’échange, même entre concurrents potentiels, pour apprendre à se connaître et faire grossir ensemble le marché.

Et qui choisir du grand public ?

Cette question est très importante surtout pour un entrepreneur en herbe qui vient juste de trouver la bonne idée. Il se demandera certainement s’il doit discuter de son idée avec ses amis et sa famille, pour l’améliorer. Eh bien, ce n’est peut être pas utile. Pourquoi ? Parce que d’une,  ils vont tous donner des avis différents, alors qu’ils ne connaissent pas forcément le problème et le marché. Leurs avis ne seront donc pas réellement pertinents. En plus de manière générale, la famille ainsi que les proches peuvent avoir deux attitudes face à cette situation :

  1. Soit qu’ils vous décourageront, car à titre d’exemple vos parents qui ont investi sur vous attendent généralement que vous trouviez un travail stable. Ils n’apprécieront pas forcément le risque que vous prendrez et ne comprendront pas les motivations qui vous animent.
  2. Soit qu’ils vous offriront des « retours trompeurs » et surestimeront votre idée :ils ne peuvent pas avoir un regard subjectif et préféreront toujours de vous encourager au risque de vous frustrer.
En gros, la famille reste tout de même une solution ou une première source d’inspiration…

Mais il faut en parler à des gens moins proches, ceux qui auront des retours ou des avis objectifs et vous diront plus facilement s’ils n’aiment pas votre concept ou s’il serait intéressant de l’améliorer.

Un petit conseil : pour ce qui est du grand public, soyez patient et adaptez-vous à la situation. D’une manière générale, mieux vaut attendre d’être en « early stage » avant de parler de son concept. Non pas pour éviter de se faire subtiliser son idée, mais parce qu’il faut attendre d’avoir quelque chose à montrer, d’être assez fort pour donner une bonne première impression. Dans certains cas cependant, communiquer sur sa société est primordial. Quand il s’agit d’une start-up en BtoC, il faut la rendre visible dès que le produit est fonctionnel parce qu’on a besoin de trafic. Et quand on veut lever des fonds, il faut accroître son profil financier, pour créer un attrait auprès des investisseurs. Enfin, une start-up en BtoB doit se faire connaître des professionnels de son secteur.

Pensez tout de même à l’accord de confidentialité, c’est un bon moyen de protéger votre idée

Comment protéger votre idée ?

C’est une affaire un peu particulière et la législation française rend impossible la protection d’une simple idée. Les seules choses que vous pouvez protéger sont les procédés techniques ou les algorithmes dans le cas d’applications par exemple. Par conte, si vous désirez à tout prix protéger votre idée et si vous travaillez avec des prestataires, il existe néanmoins une possibilité : signer un accord de confidentialité.

Qu’est-ce qu’un bon accord de confidentialité ?

L’accord de confidentialité est une bonne solution pour protéger votre idée mais pour qu’il soit véritablement efficace, il doit être rédigé avec soin ! Gardez en tête que le plus important dans cet accord est la définition de votre idée. En effet, si votre idée est définie de manière trop vague ou confuse, alors l’ensemble des aspects de votre projet seront considérés comme confidentiels et vous perdrez énormément de temps dans votre communication avec vos partenaires et clients.

Faites également attention à la durée que vous mettez pour la confidentialité de votre projet. Elle doit être suffisamment longue pour ne pas avoir à signer un nouvel accord si votre projet n’est pas encore lancé et que la date de confidentialité est expirée. Mais ne mettez pas un délai infini, cela ne fera que compliquer le développement de votre entreprise ! En gros, l’accord de confidentialité vous permet de garder secrète votre idée entre tous les partenaires avec qui vous allez le signer. Vous pouvez le signer également avec vos propres associés. 

Idée business, arrêter de la cacher OUI. Mais avec qui la partager et comment la protéger ?
idée business idée business idée business idée business
29 mai 2020

0 réponses sur "Son idée business, arrêter de la cacher OUI. Mais avec qui la partager et comment la protéger ?"

Laisser un message

Notre mission est d’accompagner les entrepreneurs dans leurs arbitrages stratégiques en  mettant à disposition des connaissances fiables, opérationnelles et de haute qualité sur tous les thèmes touchant au développement et pilotage de leur projet d’entreprise.

LEADER.S est un véritable programme d’accompagnement accessible 24h/24 et 7j/7. Vous apprendrez toutes les étapes de votre projet, de sa conception à son lancement et plus encore. Vous comprendrez tous les indispensables dans un discours vrai, sans fioriture, teinté de pragmatisme, de succès entrepreneuriaux mais aussi d’échecs.

Propulsé © par Band of Brothers
X