Associé idéal : est-il facile de le trouver et selon quels critères faut-il le sélectionner ?

La création et le développement d’une entreprise nécessitent des ressources en capitaux, en compétences, en expertises spécifiques…Pour garantir une approche pertinente et faciliter cette aventure challengeante, il serait intéressant de trouver un associé. Toutefois, trouver l’associé idéal pour se faire accompagner dans le développement de son entreprise est tout sauf un détail ou un acte anodin ! Au contraire, c’est le fruit d’une mûre réflexion sur son projet d’entreprise, car trouver le bon profil passe par un mélange subtil entre des compétences qui se complètent bien, une bonne affinité et une vraie envie d’atteindre le succès.

Autrement dit, au delà des aspects financiers, ce sont les compétences techniques, humaines, la personnalité, l’ambition, l’expérience du profil retenu qui seront autant des atouts pour donner toutes les chances de réussite à votre projet. Avoir conscience de cela, c’est déjà décider de tout faire pour ne pas se tromper dans le casting puisque mal choisi, l’associé peut s’avérer être une vraie source de soucis.

Voici donc quelques pistes et conseils qui vous aideront à faire le bon choix et vous éviteront de vivre l’enfer d’ici à peine quelques mois…

Penser à s’associer : mais pour quoi faire ?

Parfois, en débutant une nouvelle aventure complexe, le bateau peut tanguer et virer de son chemin à cause de certaines embûches. A ce sens, pour augmenter ses chances de survie, il est important de bien savoir s’entourer et de trouver les meilleurs matelots pour rester à flot. Si la métaphore du bateau est utilisée ici, c’est parce que de nombreuses entreprises ont coulées, faute de n’avoir su fonder une équipe compétente et soudée pour faire face aux difficultés. La recherche d’un associé ou partenaire est donc une étape indispensable pour tout entrepreneur souhaitant favoriser le développement de son projet. Cela dit, s’associer n’est pas sans risques, car un mauvais associé ou partenaire peut parfois ramener avec lui une longue liste de sérieux dégâts. 

Dans une telle situation, il serait légitime de se dire : on est mieux seul que mal accompagné. Il est également inutile de nier que créer sa boîte seul garantit de garder le contrôle total de son business. Mais l’entrepreneuriat reste un long chemin fastidieux où l’on doit souvent s’armer de courage pour y affronter les nombreuses difficultés. Et, être au moins deux dans cette aventure permet d’avancer plus vite et surtout plus efficacement : deux cerveaux seront toujours plus efficaces qu’un seul ! En effet, en étant épaulé par une équipe de fondateurs, vous aurez la chance d’échanger sur le projet, de nourrir la stratégie des compétences et de valoriser l’expertise et les atouts de chacun. Cette fusion et cette complémentarité apporteront par la suite une vraie richesse à votre business.

De plus, tenant en compte qu’il est parfaitement naturel de ne pas être le meilleur dans tous les domaines…

S’entourer d’une équipe d’associés aux compétences diverses vous aidera à prendre les bonnes décisions à tous les niveaux de l’entreprise. L’association peut également être une bonne solution pour un grand nombre de dirigeants en solo qui se sentent parfois victimes de la solitude. Et il existe un autre avantage, non négligeable, derrière la recherche de collaboration : former une équipe fondatrice regroupant des talents divers, booste vos chances de convaincre des investisseurs à parier sur le projet puisqu’ils auront plus confiance au potentiel de votre idée de création.

Avant de trouver l’associé idéal, définissez vos objectifs et affinez votre recherche 

Il ne faut surtout pas engager la chasse au meilleur associé, si vous n’avez pas déjà défini vos objectifs et le profil de votre recherche ! Cela peut vous sembler simpliste, mais il est tout de même très fréquent de voir des boites couler à cause d’une mauvaise définition de leurs objectifs et recherches. Bien définir votre recherche d’associé vous permettra d’élaborer un profil type pour atteindre rapidement vos objectifs. Ce profil type doit donc s’articuler autour des compétences recherchées, de la vision commune et de la définition des objectifs qui feront évoluer l’entreprise.

Autrement dit, avant de partir en quête du partenaire business qui vous aidera à développer votre activité, n’oubliez pas de bien cerner les contours du projet. Et pour vous y faire, posez-vous ces quelques questions :

  • Quels sont les objectifs de mon entreprise ? Sous quels délais devrais-je les atteindre ?
  • L’intégration d’un associé est-elle indispensable à l’évolution de mon projet et serait-elle adéquate à ma situation actuelle ?
  • Quel doit être le profil de mon futur associé ? Que devrais-je privilégier ?
  • Quelles compétences ce partenaire doit-il apporter à l’entreprise ? (commerciales, techniques, gestionnaires…)
  •  Ai-je besoin d’un apport en capital, en compétences…ou en quoi au juste?
  • Doit-il disposer d’un carnet d’adresses, voire d’une crédibilité sur un marché quelconque ou ce n’est pas forcement un critère important ?
Les réponses à ces questions sont très importantes !

Soyez donc objectif et surtout réaliste, puisque ces éléments vous guideront dans votre recherche d’associé(s), et vous permettront d’identifier clairement vos besoins :

  • Besoin de compétences : celles qui vous font cruellement défaut aujourd’hui.
  • Apport en capitaux : l’apport en numéraire, de votre futur partenaire financier, qui financera l’atteinte des objectifs de croissance de votre société.
  • Apport en immatériel : des actifs non-monétaires qui vous donneraient du poids sur le marché (un brevet, une licence, une marque,…).

Cette étape est donc plus qu’importante et il ne faut certainement pas la négliger puisqu’e procédant ainsi vous ne risquez pas de vous éparpiller dans votre recherche ou de gaspiller votre énergie en vain. Et pour simple illustration, une entreprise ayant pour objectif de développer son site internet, devra commencer par définir l’importance de la tâche ainsi que le niveau de l’associé à embaucher. Il serait par exemple ridicule de voir une boulangerie s’associer avec un webmaster ultra qualifié et coûteux, pour développer son site internet qui n’a aucun impact direct sur sa clientèle. Vous comprenez mieux maintenant ? Etes-vous enfin convaincu ?

Si oui, vous pouvez maintenant vous concentrer sur la recherche de la perle rare, ou l’associé parfait qui, en plus d’avoir les compétences qui vous manquent, s’entendra très bien avec vous, vous soutiendra, partagera votre vision…etc. Prenez surtout le temps de la réflexion, c’est une décision lourde qui va certainement impliquer de grands changements, aussi bien dans votre organisation que pour l’avenir de votre entreprise.

Quels sont maintenant les critères à prendre en compte pour trouver LE bon associé ?

Autant vous dire tout de suite que ce ne sera probablement pas une tâche aisée…Difficile oui, mais pas impossible ! Alors inspirez-vous de ces conseils !

L’associé doit vous compléter : la complémentarité est l’une des clés de la collaboration réussie

Pour faire partie des candidats sérieux, votre partenaire doit posséder des qualités qui en font l’idéal complément de ce que vous êtes. La complémentarité est en effet le principal bénéfice attendu d’une association. En d’autres mots, votre nouveau partenaire doit apporter des compétences que vous n’avez pas et vice versa. Cela dans le but commun d’armer le projet pour le succès.  Sachant qu’on distingue trois fonctions clés, dont la synergie joue un rôle majeur dans la réussite des projets de création : les entrepreneurs, les techniciens et les gestionnaires. Ainsi, votre associé devra idéalement occuper une fonction clé différente de la vôtre. La réussite de l’entreprise sera donc portée par la variété des compétences.

A titre d’exemple, un PDG visionnaire, créatif, ambitieux, technicien, au profil « geek » pourrait avoir besoin à ses côtés d’un associé aux compétences davantage orientées vers la gestion de l’humain, le management. A la recherche de l’équilibre, la valorisation de la communication…La synergie entre ces compétences ne sera qu’ « un combo gagnant ».

Toutefois, des compétences similaires peuvent également s’associer et réussir, mais Il convient dans ce cas, de bien répartir les rôles de chacun. La spécialisation de chaque associé et son expertise assureront dans ce cas une meilleure efficacité au rôle de l’autre collaborateur qui saura se concentrer sur sa propre valeur ajoutée et la valorisera d’une manière optimale. Encore faut-il harmoniser leurs méthodes de travail pour leur permettre de cohabiter et de faciliter les chences.

Cherchez également la compatibilité avec votre éventuel associé, si non ça sera l’enfer !

L’association est avant tout une aventure humaine par excellence. Il est essentiel de tenir compte de la personnalité de l’associé pour identifier son adéquation au projet et s’assurer de l’efficacité de son rôle.  Un trait de caractère absent ou effacé chez l’un sera compensé par l’autre et vice versa. Un chef d’entreprise un peu trop passif se réjouira du dynamisme d’un nouvel associé par exemple. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un quotidien que vous allez partager avec cet associé et que vous serez certainement obligés de traiter des sujets délicats et parfois qui fâchent (comme la gestion des crises). Mieux vaut avoir quelqu’un qui saura dompter vos « démons » et apprécier vos qualités à leur juste valeur.

Ce n’est pas une chose évidente certes, puisqu’alors que les compétences s’identifient rapidement, les traits de la personnalité du candidat à l’association sont moins évidents à discerner. Misez sur les valeurs et l’existence d’une vision commune, ce sont des facteurs clés de succès primordiaux. Les valeurs humaines contribuent effectivement à la qualité de la relation entre associés et renforcent le potentiel de réussite du projet d’entreprise.

En gros, il convient à chacun de poser les bonnes questions pour identifier les valeurs partagées :

  • Quelles valeurs en matière de management et de gestion d’entreprise ?
  • Quelle éthique professionnelle à valoriser ?
  • Quelle place pour les obligations familiales et l’aspect personnel ?
  • Quel but préfère-t-on atteindre par la fin ?
  • Etc…

Privilégiez la confiance et la transparence dans la relation

Nourrir la confiance nécessite du temps, certes. Cependant, une chose est sure : elle est le fondement de tout projet d’association réussi. L’associé idéal doit être une personne fiable, sur qui vous pouvez compter, tant sur le plan personnel, que professionnel. Ainsi, pour évaluer le sérieux d’un candidat, le ressenti des premiers échanges peut être enrichi d’une vérification des antécédents.

La confiance et la transparence sont d’autant plus importantes, que l’association engage ses participants et les implique entièrement à la vision du projet. Au quotidien, la transparence évite beaucoup d’incompréhensions et ajoute de la sérénité dans la relation entre les associés, ce qui est bénéfique à la création d’un bon environnement de travail. Il ne faut pas donc hésiter à mettre l’accent sur une communication franche, sincère et honnête pour lever le voile sur toute ambiguïté ou vice de forme. Evitez d’avoir peur d’être direct et de partager vos doutes ou vos certitudes pour pouvoir ainsi communiquer en toutes circonstances.

En d’autres mots, il faut communiquer autrement, non pas en pensant à défendre ses arguments, mais plutôt en défendant principalement ceux de l’entreprise. Il s’agit d’exprimer ses remarques ou idées dans l’unique but de faire évoluer un projet dans lequel votre associé se sentira concerné. Il est ainsi important de laisser de côté ego et susceptibilité et accepter de « challenger » régulièrement ses idées pour les faire évoluer. La CNV ou communication non violente est une bonne porte d’entrée pour favoriser la communication entre associés ou partenaires. Faites le point régulièrement et abordez tous les sujets ensemble. Soyez transparent au niveau de votre communication pour évoluer dans un climat serein.

Aillez foi en votre projet et assurez-vous de la convergence de vos objectifs

L’associé idéal doit en outre avoir une vision du projet et croire en son potentiel. Il doit nourrir en lui une ambition, au-delà de celle qui le pousse à considérer uniquement sa propre carrière. Votre collaborateur est tenu de croire dans l’entreprise, croire à son succès, à sa capacité à relever les défis et à l’emmener très loin d’ans l’aventure. Il est également essentiel de s’assurer que l’on participe ensemble et durablement à une même dynamique positive et constructive. En tant qu’associé, et quelle que soit la part de leadership que celui-ci remplira, votre collaborateur doit être capable de faire confiance à son équipe, de prouver qu’il a foi dans le projet.

Un bon associé doit également être une personne motivé, ambitieuse, qui a envie d’évoluer et  surtout qui partage vos valeurs pour éviter le risque d’être constamment en désaccord. Avoir quelqu’un à ses côtés qui regarde dans la même direction que vous est un partenaire de choix. Un autre point crucial, les associés potentiels doivent être clairs sur leurs objectifs personnels : quel sera l’implication et le temps consacré au projet par chaque associé, quels sont les objectifs patrimoniaux de chacun, quel timing pour le projet ? etc.

Valorisez le dynamisme et l’optimisme à travers votre association !

Créer, développer, reprendre ou céder une entreprise est un parcours semé d’embûches et de contraintes au quotidien. L’énergie et le dynamisme sont des carburants de premier choix, et un indicateur de qualité pour trouver l’associé idéal. Il est vrai que parfois un simple état d’esprit pourra guérir bien des maux : l’optimisme. Ouvrez bien les oreilles en faisant les premiers entretiens, vous pourriez bien démasquer l’associé idéal lorsqu’il prononcera des phrases telles que : « Ça sera peut-être difficile mais on y arrivera, rien n’est impossible à celui qui croit en lui, je n’accepterai pas de ne pas réussir…». Ces détails comptent !

Pensez tout de même au pacte d’associés, ça vous aidera à gérer efficacement l’organisation !

Souvent au lancement d’un nouveau projet de création, quelle que soient les compétences, la bonne foi, les qualités humaines et la complémentarité des personnes concernées, une divergence importante des objectifs sera à l’origine des difficultés voire de conflits futurs entre associés. Il est clé de se parler, sans tabou, dès les premiers pas du projet. A cet égard, au moment du lancement du projet, les discussions autour du pacte d’actionnaires pourront être le catalyseur des interrogations et des difficultés. Concluez ce pacte après avoir posé les bonnes questions. Il s’agit en effet d’un document juridique qui encadrera le fonctionnement de l’entreprise. Il définira les responsabilités des associés, leurs prises de décision, la revente des parts et les conditions de sortie.

Soyez-sur de penser à tous les aspects fondamentaux et non fondamentaux qui sont en rapport avec votre projet. Comme ça vous partirez sur de bonnes bases, vous protégerez vos intérêts et toutes les parties seront bien averties dés le début !

Pour conclure…

Plus qu’un simple associé, vous devez trouver un véritable partenaire qui va contribuer à la réussite de votre entreprise. Gardez en tête qu’une bonne association doit être le fruit d’une complémentarité, d’une confiance aveugle et d’une transparence dans vos échanges. Les types d’entrepreneurs sont certes infinis, mais la réussite de votre association tiendra davantage à la capacité qu’auront les différents profils à s’adapter l’un à l’autre, à se compléter et à soutenir une vision commune. De même qu’une équipe de football constituée de 11 défenseurs brillants peinerait sans doute à marquer des buts, les associés doivent savoir faire “matcher” leurs forces dans un savant équilibre.

Afin de vous assurer du potentiel de votre nouveau collaborateur et d’être sur de ses qualités entrepreneuriales, vous pouvez vous inspirer de notre article  » Les qualités distinctives de l’entrepreneur à succès  » Pour faciliter vos recherches, n’hésitez pas à participer par exemple à des événements types Startup Weekend, salons, Networking…

Associé idéal : est-il facile de le trouver et selon quels critères faut-il le sélectionner ?
29 mai 2020

0 réponses sur "Associé idéal : est-il facile de le trouver et selon quels critères faut-il le sélectionner ?"

Laisser un message

Notre mission est d’accompagner les entrepreneurs dans leurs arbitrages stratégiques en  mettant à disposition des connaissances fiables, opérationnelles et de haute qualité sur tous les thèmes touchant au développement et pilotage de leur projet d’entreprise.

LEADER.S est un véritable programme d’accompagnement accessible 24h/24 et 7j/7. Vous apprendrez toutes les étapes de votre projet, de sa conception à son lancement et plus encore. Vous comprendrez tous les indispensables dans un discours vrai, sans fioriture, teinté de pragmatisme, de succès entrepreneuriaux mais aussi d’échecs.

Propulsé © par Band of Brothers
X